Pourquoi entreprendre et évoluer à Marseille ?

Après Montpellier et Toulouse, WeSprint pose ses valises dans la belle cité phocéenne. En plein boom, Marseille et Aix-en-Provence sont de véritables prétendantes à la création d’une sunnytech à la française. Changement de gouvernance, nouvelle politique résolument axée sur l’international, La FrenchTech Aix-Marseille accompagne le développement d’une ville qui s’ouvre.

C’est sur un territoire clé que WeSprint pose ses valises. Grâce à son offre opérationnelle, l’accélérateur parvient à se démarquer des autres acteurs en proposant une véritable rampe de lancement aux startups accélérées ! Le programme apporte, ainsi, un soutien et un accompagnement très actif sur du marketing, du commercial, du juridique, du web design et bien d’autres aspects grâce à ses experts internes et externes.

Focus sur les facteurs qui font de la métropole la 40ème ville la plus innovante au monde.

 

I / Collectivité et grands groupes au service des Techs

A) Une métropole qui se digitalise   

 

En 2018, la cité phocéenne a été désignée par l’Express comme la 9ème ville française où entreprendre. Ce classement s’ajoute à la distinction reçue l’an dernier par l’OCDE qui l’a classée 40ème ville la plus innovante au monde. Capitale française de la télécommunication, la cité phocéenne compte près de 8000 entreprises s’illustrant dans ce secteur où innovation et disruption sont maîtres. Des superlatifs, donc, qui ne sont pas dû au hasard.

 

La métropole est à l’origine des nombreuses initiatives favorisant la création d’entreprise. Marseille, qui accueille chaque année 20 000 entreprises supplémentaires a développé plusieurs actions favorisant l’éclosion de startups. Cela se traduit, tout d’abord, par une politique foncière facilitant l’installation des petites pousses. Ainsi d’ici à 2021, 400 hectares d’espace dédié à la création d’entreprise sortiront de terre.

 

Smartseille, le nouveau éco-quartier emblématique de la ville sort de terre. Ce dernier est un véritable laboratoire à ciel ouvert où sont testées des initiatives pour la smart city mais également le développement durable. Il fait partie du titanesque projet Euroméditerranée qui comprend notamment la requalification du quartier de la Joliette ou encore la construction de la salle de spectacle le Silo.

B) Les grands groupes au service de l’innovation

 

Face à la nécessité d’innover, le privé aussi s’attelle à dynamiser la capitale de la région PACA. De nombreux grands groupes développent ainsi à Marseille leur open innovation. L’Occitane a par exemple ouvert en septembre son startup studio en plein coeur de la cité phocéenne. Le programme qui lancera sa première saison en novembre 2018 lance un plateau de 950m2 pouvant accueillir 108 postes, un fablab, et devrait accueillir une dizaine de startups. CMA CGM, l’un des leaders du transport maritime a, quant à lui, ouvert Ze Box, son incubateur international de startups. Le géant du transport souhaite ainsi digitaliser sa profession, une initiative qui se couple avec son fonds d’investissement créé en 2017. Jaguar Network, success story marseillaise compte également participer à cet effort grâce à l’ouverture de son accélérateur de startups dans le domaine numérique.

 

II / FrenchTech Aix-Marseille : un terreau d’innovation

A) Marseille un nouveau carrefour

 

La cité phocéenne fait la part belle aux entreprises techs, un écosystème qui regroupe près de 8000 entreprises, 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé et 49 000 emplois. On compte, parmi ses startups, près de 150 Tech Champions (startups dont le chiffre d’affaires dépasse les 5 millions d’euros). Elles puisent notamment sa main d’oeuvre hautement qualifiée auprès de la plus grande université francophone du monde et ses quelques 77 000 étudiants. La ville a su s’appuyer sur des infrastructures de qualité pour se tourner vers l’international.

 

Marseille se positionne ainsi comme une véritable plaque tournante en Europe est dans le monde. Elle bénéficie d’infrastructures clés de transports et de logistique. Possédant le 2ème port maritime de la Méditerranée, le 6ème aéroport français, la métropole est ouverte au monde avec des ambitions claires : devenir un carrefour clé entre l’Afrique et l’Asie. Sa position géographique et ses installations technologiques en font une ville stratégique à la croisée des mondes.

 

En effet, la cité phocéenne est au coeur du système internet en accueillant les câbles sous-marins accueillant le trafic internet. Un projet de câbles sous-marins en cours reliera ainsi les États-Unis à Marseille ainsi qu’un autre la reliant à Hong Kong et Singapour. La métropole accueille également le plus grand nombre de data centers derrière Paris. Des arguments, des avantages la mettant au coeur des échanges mondiaux.

 

B) Les principaux acteurs

 

La French Tech Aix-Marseille est l’acteur majeur de cet écosystème en plein boom. Après un changement de gouvernance en mars 2018, on retrouve à sa tête des hommes forts qui ont marqué l’écosystème marseillais.

 

Marseille Innovation est l’acteur clé de l’incubation à Marseille. À travers ses différentes structures sont passés plus de 500 startups. Elles ont généré plus d’1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 10 ans. À Aix-en-Provence, deux acteurs majeurs font rayonner les pépites du PACA: The Camp et le Technopôle de l’Arbois. Ce dernier construit en ce moment même de nouvelles parcelles afin d’accueillir de nouvelles startups. La métropole accueille également des incubateurs verticaux spécialisés dans un domaine précis. On note par exemple l’incubateur du barreau de Marseille pour les legaltechs ou encore l’incubateur Maison Méditerranéenne de la mode.

 

En terme d’accélération également, des acteurs importants se sont établis. The Camp et le Village By CA font figure de proue à Aix-en-Provence. P-Factory, l’acteur historique a déjà accéléré près de 100 startups depuis sa création et s’est également installé à Nice. Kedge Business School a également lancé son accélérateur à destination de ses étudiants.



Découvrir notre accélérateur