24 heures « épiques » dans le train French Tech !

French Tech

WeSprint a eu le plaisir d’être invité cette année à la deuxième édition du train French Tech. Organisée par quelques Hommes clefs de l’économie Perpignanaise (Merci @Laurent Gauze), cet évènement est déterminant pour les startups présentes. Il a pour but de coacher des startups juste avant leurs pitchs devant un parterre de banques et d’investisseurs. Retour sur une belle rencontre avec des startups Montpelliéraines, Toulousaines, Perpignanaises et les écosystèmes vibrants de Barcelone & Madrid.  

 

9H

DÉPART DE MONTPELLIER POUR UNE COURSE CONTRE LA MONTRE JUSQU’À PERPIGNAN !

13.jpg

9H30 – Laurent Biasetti (French Tech Montpellier) nous avait promis un train à l’heure à Perpignan… c’est en tout cas raté pour celui de Montpellier, nous avons en effet un retard de 40 minutes avant même d’être entré dans le train (heureusement nous avons 1h30 de marge) !

11H – Le retard s’accumule sur le trajet pour monter jusqu’à 1h20 … à l’arrêt depuis 30 minutes en gare de Narbonne et sans information, les choses se compliquent et nous commençons sérieusement à nous inquiéter ! Allons-nous rater le départ du train !? Où sont les autres Montpelliérains ? Il y-a t-il un blablacar pour nous sauver (la réponse est non !). Un rapide coup de fil à Laurent Gauze nous décide : nous ne voulons pas rater le départ, nous sortons du train arrêté à quai, sautons dans un taxi (ndlr : retirons 100€ car il ne prend pas la carte bleue…). A quelques minutes près cela devrait passer…

A ce moment là et un peu pris dans ce vent de panique, nous réalisons que le TGV qui doit nous emmener à Barcelone est en fait derrière nous, il vient de Paris, et lui aussi est en retard… Nous faisons une boucle de 500 mètres, ressortons du taxi, la pression redescend, dans quelques minutes nous boirons un coup avec les organisateurs dans la voiture TGV à Perpignan pour nous remettre de cette première étape à émotions.

 

 

12h30

PERPIGNAN : OUF, NOUS SOMMES AU DÉPART DU TRAIN FRENCH TECH DIRECTION BARCELONE !

Cette première étape est l’occasion d’échanger rapidement avec les participants à l’opération : que sont-ils venus chercher ? Que font-ils ? Comment est-il éventuellement possible de les aider ? (…)

 

14h30

BARCELONE : RENCONTRE AVEC DES STARTUPS, DES INVESTISSEURS ET UN 1ER PITCH POUR WESPRINT.

Avec le retard accumulé, nous restons moins longtemps que prévue à Barcelone. Nous faisons connaissance avec les startups qui embarquent dans le train et des investisseurs Catalans.

Les projets portés par les Français implantés à Barcelone, ou des startups Espagnoles proches de la communauté française sont vraiment solides. Nous qui sommes plutôt difficiles et sélectifs (10% des dossier que nous recevons sont sélectionnés) avouons être très agréablement surpris : les entrepreneurs ont de l’expérience, les équipes sont complémentaires (tech, commercial, finance), ils savent ce qu’ils veulent faire de leur boite. Bref, cela ne va pas être simple pour les Startups Occitanes de remporter ces battles de pitch !

Côté finance, après une brève présentation sur scène de quelques minutes pour WeSprint, nous sommes approchés par des investisseurs Barcelonais avec d’importants moyens (1000 dossiers étudiés par an, capacité de financement de plusieurs millions d’euros), c’est bon signe pour les startups basées ici. Nous échangeons nos contacts, nous y reviendrons dans quelques semaines avec notre portefeuille de sociétés… Après tout, une bonne startup peut être financée par des business angels et/ou des fonds basés n’importe-où dans le monde.

 

16h30

DÉPART DU TRAIN FRENCH TECH DIRECTION MADRID !

Nous prodiguons quelques conseils simples mais qui font leur effet sur les porteurs de projets. Se concentrer sur les infos utiles, poser la voix, prendre du plaisir et se détacher des enjeux (…) sont ainsi quelques exemples . Les voitures deviennent un véritable lieu de networking et d’entrainement au pitch où tout le monde se rencontre, échange, apprend des autres, bref, le train French Tech tient ses promesses !

Les pitchs sont prêts, l’enceinte est installée, un micro est branché, un boitier électronique nous a été attribué pour voter. Dans la voiture réservée aux jurys, les participants arrivent les uns après les autres. Les seize présentations des startups de deux minutes s’enchainent.

 

19h00

UNE SOIRÉE À MADRID : )

Nous avons peu de temps pour visiter, en parcourant la ville en Taxi, on sent qu’on change de dimension. Dans l’esprit on est plus proche d’une ville comme Paris et nous verrons si cela se ressent dans la qualité des startups, dans les investisseurs présents et/ou les partenaires et plus globalement la communauté French Tech.

Ensuite, Business France, des personnalités locales et les organisateurs se relaient. Ils parlent de leurs initiatives respectives et de ce projet commun. 6 startups reçoivent un prix, s’ensuit un cocktail qui pour certains se terminera au bout de la nuit…

Les échanges sont riches, chacun repart avec son lot de cartes de visites. Il ne faudra pas oublier de faire le suivi, sinon le ROI sera bien maigre pour certains !

 

30.jpg

5h00

DIRECTION TOULOUSE !

Le réveil sonne, la nuit a été courte, il est en effet temps de prendre un vol qui nous l’espérons n’aura pas de retard pour être à 8h30 à Toulouse et finir la semaine. Les autres participants profiteront quant à eux d’une belle matinée ensoleillée à Madrid, et d’un temps d’échange dans le Train retour qui nous leur souhaitons n’aura pas trop de retard !

 

L’avis de WeSprint sur le Train French Tech

Quand on est entrepreneur, chaque minute est précieuse. La difficulté avec les événements d’une manière générale, c’est de pouvoir calculer un ROI / s’assurer qu’on ne va pas perdre son temps. Mais il est toujours très difficile de se faire une idée à l’avance. Un seul contact rencontré peut en effet générer un ROI super positif. Mais à contrario, d’une année sur l’autre un super événement peut également se transformer en véritable fiasco.

De notre côté, nous avons tendance à devenir hyper sélectif sur nos prises de paroles, participation en tant que jury etc. Nous préférons ainsi concentrer notre énergie à l’accompagnement de nos boites.

En ce qui nous concerne donc, et pour cette édition, nous tirons un bilan très positif de notre participation à l’événement. Des rencontres, la découverte d’écosystèmes vibrants mais également d’entrepreneurs survitaminés étaient au programme.

Il semble par ailleurs que le bilan soit aussi positif pour les entrepreneurs avec lesquels nous avons discuté. Pour beaucoup ils ne savaient pas à quoi s’attendre et ont «  payé pour voir », sans être déçus, un bon signe donc !

Alors ? On se donne rendez-vous l’année prochaine dans le Train French Tech ?

 

12.jpg


Découvrir notre accélérateur